skip to Main Content
02 - 242 16 08 0475 240 254 0477 979 117info@batigoldonline.be
Nettoyage De Façades

Nettoyage de façades

Tous travaux de nettoyage de façade à la neige carbonique, vapeur d’eau ou haute pression dans la région de Bruxelles.

Avec les années, l’encrassement s’accumule sur les murs de façade à cause de la pollution et aux effets des précipitations atmosphériques.
Un nettoyage des murs de façade s’impose donc à moyen ou long terme quelque soit la localisation : environnement urbain, site industriel ou campagne.
Le nettoyage dépend du type de support à nettoyer.
Plusieurs techniques de nettoyage de façades sont possibles, le tout dépendant du support à traiter :
Pour un nettoyage de pierre bleue par exemple, la meilleure technique est le sablage humide ou hydrogommage ou en encore grésage hydropneumatique. Cela concerne en fait tous les matériaux compacts.
Auparavant le sablage consistait purement et simplement en la projection d’un granulat sec (sablage à sec) ou humide (sablage humide, hydrogommage ou grésage hydropneumatique) mais dans un premier temps il y avait plus de possibilités pour le sablage à sec.
Actuellement, les possibilités se sont encore multipliées avec l’apparition de machines plus sophistiquées où il y a plus de possibilités de paramétrage de pression, de réglages de débits air et eau.
Le résultat de ces techniques de nettoyage sont très satisfaisants: pierre remise à neuf.
Pour des supports poreux comme par exemple les briques de façade, d’autres techniques sont à plus adaptées comme par exemple le nettoyage sous haute pression eau chaude avec une température de 150°C avec une pression avoisinant les 350 bars.
C’est aussi le cas pour des pierres très poreuses.
Le résultat de cette technique de nettoyage dépend beaucoup du type du support et du degré de salissure ou d’accroissement.
En général le résultat n’est pas aussi sensationnel que celui du sablage mais celle-ci permet d’assurer dans le sens où avec le nettoyage sous haute pression eau chaude le risque de dégradation de matériaux est faible.
Nettoyage sous haute pression eau froide, c’est à peu près la même chose qu’un nettoyage à haute pression à l’eau chaude.
Pour améliorer le résultat, on peut appliquer du produit sur le support en tenant compte du PH.
Une technique assez efficace et qui n’entraîne quasiment des dispersions d’eau est le nettoyage à la neige carbonique.
Le nettoyage à la neige carbonique comme procédé de projection utilise de l’air comprimé comme médium de support et de la neige carbonique comme agent de grenaillage. Les particules de neige carbonique sont accélérées, sous la forme de granulés ou de petits cristaux râpés depuis un bloc, dans une grenailleuse à neige carbonique spéciale à l’aide de l’air comprimé et sont projetées sur la surface à nettoyer.
Le procédé de nettoyage se subdivise en trois phases. Au début, la pièce encrassée est recouverte d’une couche de saletés très adhérentes. Les particules de neige carbonique sont accélérées jusqu’à la vitesse du son dans des grenailleuses spéciales grâce à l’air comprimé et sont projetées sur la pièce.

1. Effet thermique : surrefroidissement ponctuel

Les particules de neige carbonique qui percutent la pièce entraînent un surrefroidissement ponctuel instantané de la couche de saletés, qui devient poreuse et perd ainsi de son élasticité. Les coefficients de dilatation thermique différents de la couche de saletés et de la pièce entraînent des tensions thermiques entre les deux couches. Ceci cause en dernier ressort l’apparition de microfissures dans la couche de saletés.

2. Effet cinétique : éclatement de la couche

L’énergie cinétique (l’énergie en mouvement) des particules de neige carbonique qui la percutent ensuite entraîne une déformation et un concassage des particules. Ces particules concassées pénètrent profondément dans les microfissures. Là, la poursuite de leur pénétration dans la couche de saletés est rendue possible par la sublimation (changement d’état de la substance du solide au gazeux) des particules de neige carbonique.

3. Effet de transformation de phases : onde de pression

Le changement d’état de la substance complet des particules de neige carbonique solides en dioxyde de carbone gazeux entraîne une augmentation instantanée du volume d’un facteur de 500. Comme sous l’effet d’une explosion, la couche de saletés est détachée de la pièce.

 

Laisser un commentaire